La dette de plus en plus élevée

Si la dette est le cœur du problème grec, force est de constater que celui-ci s'aggrave plutôt qu'il ne se résout. De 102% du PIB au 3e trimestre 2007, la dette des administrations publiques du pays est passée à 177% fin 2014… Si l'on se penche sur le montant de la dette, l'évolution sur la période est de +35%, soit +82,5 millions d'euros. Et cela alors que 100 milliards d'euros de dette ont été effacés en 2012.
©  JDN