L'Allemagne et la France au premier rang des rachats de dette

L'Allemagne sera, en septembre 2016, le premier contributeur au quantitative easing de la BCE, avec 213,7 milliards d'euros de rachats, soit 26,7% du programme total, selon un rapport de mars 2015 du think-tank belge Bruegel. La France arrive en deuxième position avec une contribution de 168,4 milliards d'euros, soit 21% du programme. L'Italie et l'Espagne contribueront respectivement à hauteur de 146,2 et 105 milliards d'euros.
©  JDN / Source : Bruegel