Des lacunes au niveau du contrôle comptable

La Cour des Comptes demande à l'Elysée d'améliorer son contrôle interne budgétaire. © Olivier Le Moal - Fotolia.com
La Cour des Comptes observe que le contrôle interne comptable n'est pas encore assez développé. Il se cantonne pour l'instant au service financier et du personnel. L'institution suggère de le compléter par un contrôle interne budgétaire adapté, visant à vérifier le respect des procédures. Elle demande également que la personne en charge de ce contrôle soit extérieure au service.
Enfin, la Cour déplore le manque de pièces justificatives sur certaines demandes de dépense et rappelle aux collaborateurs de l'Elysée que les frais alimentaires susceptibles de leur être remboursés constituent un plafond et non un forfait qui leur est dû. Elle rappelle aussi que les achats répétés auprès d'un même fournisseur devraient systématiquement faire l'objet d'une renégociation.