Un recours excessif et irrégulier aux heures supplémentaires

Le rapport de la Cour des Comptes préconise de transformer certaines heures supplémentaires en permanence ou en astreinte. © lassedesignen - Fotolia.com
Si le nombre d'heures supplémentaires à l'Elysée avait été réduit en 2013, il a de nouveau augmenté en 2014. Un constat que la Cour des Comptes nuance par le surcroît d'activité auquel  la Présidence a dû répondre. Ses remarques restent malgré tout assez sévères : elle signale une comptabilisation indue d'heures supplémentaires pour certains agents, un nombre d'heures peu vraisemblable, un mode de déclaration "très fragile" ou encore un dépassement des plafonds autorisés.
La Cour des comptes demande à l'Elysée de repenser son système et de "requalifier" ses heures jusqu'à présent déclarées comme supplémentaires en faisant passer un certain nombre d'entre elles en permanence ou en astreinte.