La prime (d'assurance) au mérite

Santé, automobile ou habitation : grâce aux objets connectés et au big data, les assureurs pourront tout savoir de vos habitudes et proposer des offres ultra personnalisées. © Warakorn / Fotolia.com
Enregistrer les kilomètres parcourus durant son jogging. Prendre son repas en photo avec son smartphone. Surveiller son sommeil via un capteur connecté. Toutes ces données sont analysées et envoyées à l'employeur, qui calcule une prime ou une amende en fonction des objectifs assignés à chaque salarié. C'est l'idée de la start-up américaine Pact.
Et ce n'est qu'un prémice à la révolution des algorithmes dans l'assurance. "Google pourrait devenir assureur habitation. Grâce à l’agrégation de données clés personnelles (comportements, modes de vie…) collectées par les objets connectés et de données issues du web, il devient un redoutable sélectionneur et évaluateur des risques. Google pourrait ainsi mettre aux enchères inversées des lots de risques à assurer", imagine le cabinet Oliver Wyman.