La richesse mondiale bien mal répartie

Le fossé entre les grandes fortunes et le reste de la population se creuse inexorablement. La part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014. A l'autre bout du spectre, 80% de la population mondiale doit se contenter de seulement 5,5 % des richesses. Source : Oxfam
©  JDN