Les catastrophes vont peser sur les comptes des assureurs et de l'Etat

Faut-il revoir le système d'indemnisation des catastrophes naturelles ? © mb67 - Fotolia.com
La France pourrait ne pas avoir encore bien anticipé les risques accrus d'inondations, qui devraient survenir avec l'augmentation des épisodes pluvieux violents. 47% des communes du bassin Rhône-Méditerranée-Corse sont par exemple concernées par le risque d'inondation et 20 % de la population de la région Languedoc-Roussillon habite en zone inondable.
Or le coût pour la collectivité est exorbitant : les inondations meurtrières du Var avaient par exemple été chiffrées à 700 millions d'euros. En France, le classement en catastrophe naturelle entraîne une indemnisation partagée par l'Etat et les assureurs. Un système déresponsabilisant selon le Conseil économique, social et environnemental (Cese) qui préconise dans un rapport la modulation des cotisations d'assurance en fonction de l'exposition aux risques.