Les barbiers

Ouvrir un salon de barbier sous l'enseigne Un autre homme demande 20 000 euros d'apport personnel. © Luckybusiness – 123RF
La panoplie du hipster ? Tatouages, chemise de bucheron et barbe soyeuse. Pour que leurs favoris soient toujours soigneusement dessinés, certains d'entre eux n'hésitent pas à pousser régulièrement la porte d'un barbier. Or si les coiffeurs pour hommes sont nombreux, rares sont ceux qui maitrisent à la perfection le coupe choux. Le nombre de postes de barbier à pourvoir est donc en plein boom : +78% à Paris entre 2014 et 2016 selon le moteur de recherche d'emploi Qapa.fr.
Pour apprendre à raser les mentons masculins à la perfection, la faculté de Nanterre propose une formation d'un mois. Les barbiers en herbe pourront ensuite monter leur propre structure ou devenir franchisés : ouvrir son salon sous l'enseigne Un autre homme demande 20 000 euros d'apport personnel, choisir la franchise Le Barbier 10 000 euros au minimum.