Les bières d'abbaye deux fois moins taxées

Les brasseries artisanales bénéficient de droit d'accise réduits. © bhofack/123rf.com

La Commission européenne révise chaque année les taxes sur les boissons alcoolisées en Europe, issues de la directive 92/84/EEC. Chaque Etat est libre d'augmenter le tarif à sa guise. Les droits d'accise sur la bière, par exemple, s'élèvent à 1,87 euros minimum par hectolitre et par degré d'alcool dans le produit fini. La France a choisi elle un montant de 7,41 euros. Les brasseries artisanales bénéficient toutefois d'un tarif réduit : 3,70 euros par hectolitre et degré d'alcool. Aucun seuil n'est fixé par l'Europe pour le vin. La France, malgré son fort lobby viticole, applique un taux de 3,77 euros par hectolitre pour le vin classique et de 9,33 euros pour le vin pétillant. Les Italiens en sont restés à zéro tandis que la le Royaume-Uni applique une taxe prohibitive de 350 euros par hectolitre de champagne.