Sarkozy : son bilan après deux ans Les immatriculations augmentent en France, reculent dans la zone euro

les immatriculations en france et en zone euro.
Les immatriculations en France et en zone euro. © JDN

Malgré sa fragilité, l'industrie automobile française est l'un des fleurons de l'Hexagone, avec de constructeurs d'envergure mondiale : PSA Peugeot Citroën et Renault. Le secteur a cependant considérablement souffert de la crise, avec une demande intérieure qui s'amenuise, pour les véhicules français comme étrangers. Face à cela, le gouvernement a mis en place une prime à la casse. L'Allemagne, autre pays majeur de l'automobile, l'a imité en offrant des conditions encore plus avantageuses.

Grâce à ces mesures, à un pouvoir d'achat plus important et à une consommation traditionnellement plus forte, la France a ainsi limité la casse : le nombre de nouvelles immatriculations stagne à +0,7% dans l'Hexagone entre le deuxième trimestre 2007 et le premier trimestre 2009 alors qu'ils chute de 11,9% dans l'ensemble de la zone euro.

Finances publiques / Politique économique