L'exédent

en 2009, l'ump a obtenu un éxédent de 10,2 millions d'euros. une somme qui
En 2009, l'UMP a obtenu un éxédent de 10,2 millions d'euros. Une somme qui devrait être reversée dans ses comptes. © Marie Lan NGuyen

Les partis qui parviennent à dépenser moins d'argent qu'ils n'en gagnent dégagent chaque année des éxédents qui, en théorie, deviennent des recettes l'année suivante ou alimentent leur trésorerie. L'UMP a par exemple économisé 10,6 millions d'euros en 2009, de quoi s'offrir un véritable bol d'air en 2010. Le PS, le PC, l'UDF ou encore le NPA ont eux aussi dégagé des exédents conséquents en cette année assez pauvre du point de vue des dépenses électorales (européennes mises à part). Du côté des partis en difficulté, on peut citer les pertes du Modem (97 951 euros) de LO (151 692 euros) de Debout la République (291 959 euros) et enfin du FN (863 881 euros). Très endetté et plombé par ses résultats de 2007, le parti des Le Pen a commencé à sortir la tête de l'eau en avril 2011 avec la vente de son ancien siège, Le Paquebot.

 

Partis ayant dégagé les plus forts exédents