Trois auto-entrepreneurs qui cartonnent Leurs secrets

capture d'écran du site d'emma putaux.
Capture d'écran du site d'Emma Putaux. © JDN

Emma Putaux, par exemple, se contentera dans un premier temps d'estimer "répondre à un besoin. Ma force, c'est de pouvoir aborder tous les sujets", de la création des sites à celle des plaquettes en passant par l'achat de mots-clefs. En insistant un peu, elle concédera qu'en tant qu'ancienne directrice commerciale, elle a "les aptitudes pour [se] faire connaître". "Les réseaux sociaux m'ont énormément aidé car ma cible n'est pas facile à localiser. J'ai écrit des articles, participé à des clubs d'entrepreneurs." Elle a également pris un stand au salon de la micro-entreprise, en 2009.

Philippe Carrez n'est pas beaucoup plus disert, voire encore moins. Pour l'entrepreneur, sa réussite est avant tout due à son produit : "Je ne me suis pas lancé dans les services à la personne, j'aurais pu me contenter de faire du dépannage informatique", rappelle-t-il. Mais lui aussi souligne par son expérience l'importance de faire sa promotion : notamment, "le contrat de la fédération américaine de plongée a été une super carte visite". Philippe Carrez a également été lauréat d'un concours de création d'entreprise, assorti d'une aide financière et d'une aide au démarrage.

Philippe Carrez a été lauréat d'un concours de création d'entreprise, assorti d'une aide financière et d'une aide au démarrage.

Alix Grandel aussi croit en son produit : "le coaching répond à un besoin réel, il est une réponse très efficace à différents objectifs." Mais la personnalité et l'expérience de l'auto-entrepreneuse entrent aussi en compte : "Je suis coach depuis 8 ans. Mes clients le savent, il ne s'agit pas d'une nouvelle casquette." Et cela lui a permis de démarrer avec une partie de sa clientèle déjà constituée. Autre atout, "je suis très dynamique, passionnée par ce que je fais. Je ne me suis pas lancée parce que je n'avais rien à perdre, j'étais déjà dans l'idée de créer mon entreprise, l'auto-entreprenariat m'a juste permis d'aller plus vite que prévu." Le bouche-à-oreille a fait le reste : "Plus les gens sont satisfaits, mieux il fonctionne".

Auto entrepreneur