Ces entreprises ressuscitées par la reprise Commerzbank a liquidé ses actifs douteux

la coba a trouvé son salut dans un prêt de l'etat allemand de 16,2 milliards
La Coba a trouvé son salut dans un prêt de l'Etat allemand de 16,2 milliards d'euros. © Commerzbank

Fin 2008, Commerzbank fut la première banque privée allemande à demander à bénéficier du plan de relance bancaire. Il faut dire que quelques jours seulement avant la chute de Lehman Brothers, la deuxième banque allemande avait annoncé sa fusion avec Dresdner Bank et les déboires de sa filiale de crédit immobilier Eurohypo faisaient craindre le pire. Sans l'aide de l'Etat allemand, la digestion aurait pu lui être fatale. Contrairement à Hypo Real Estate, nationalisé, la Coba a trouvé son salut dans un prêt de l'Etat allemand de 16,2 milliards d'euros qui a également pris une participation de 25% au capital pour 2 milliards d'euros.

La banque allemande a depuis liquidé tout ou presque de ses activités risquées avec Eurohypo. Et au grand soulagement de l'Etat allemand, elle a affiché pour la première fois depuis 2007 un bénéfice en 2011 : 1,43 milliard d'euros, contre une lourde perte en 2009 de 4,5 milliards d'euros. Et déjà la banque pense à rembourser l'Etat. Pour y parvenir, elle va procéder à une augmentation de capital de 11 milliards d'euros avant la fin de l'été.

Crise financière / Augmentation de capital