Ces entreprises ressuscitées par la reprise Natixis a réduit son portefeuille d?actifs toxiques

repris en main par la bpce, natixis a affiché un résultat net de 1,7 milliard en
Repris en main par la BPCE, Natixis a affiché un résultat net de 1,7 milliard en 2010.  © Natixis

Introduite en fanfare à la Bourse au prix de 19,55 euros fin 2006, l'action Natixis s'est effondrée pendant la crise, pour atteindre un plus bas à 0,80 euro en mars 2009. Et pour cause, cette banque, filiale des Banque populaires à l'époque, était probablement une des institutions financières françaises les plus exposées aux actifs toxiques. De quoi affoler les investisseurs et dégoûter les petits porteurs.

Repris en main par la BPCE, fusion des Banques populaires et des Caisses d'Epargne, le titre cote désormais 4,4 euros et les bénéfices sont de retour. Pour 2010, Natixis a affiché un résultat net de 1,7 milliard, contre une perte de 1,4 milliard un an plus tôt. Si la banque détient encore des milliards d'actifs toxiques, elle a su considérablement en réduire le portefeuille et les conséquences sur les résultats. Alors qu'en 2009, le portefeuille d'actifs cantonnés (GAPC) perdait 2,4 milliards, en 2010, cet impact n'était plus limité qu'à 127 millions.

Crise financière / NATIXIS