Le fret ferroviaire

la part du fret non routier est passée de 12,6% en 2008 à 11,3% en 2010.
La part du fret non routier est passée de 12,6% en 2008 à 11,3% en 2010. © soleg - Fotolia.com

"Concernant le fret ferroviaire, l'abandon de l'engagement du Grenelle ne peut qu'être constaté", lâche le CESE dans son rapport de février 2012. L'engagement 37 du Grenelle avait en effet fixé pour objectif l'augmentation de la part du fret ferroviaire de 25 % d'ici 2012 par rapport à 2006. Or, selon la commission des transports, la part du fret non routier est passée de 12,6 % en 2008... à 11,3 % en 2010. Soit un recul de 1,3 point.

Résultat : "le prix d'une tonne sur un kilomètre transportée par la route demeure le prix de référence", ajoute le CESE. Il faut dire que dans le même temps, le gouvernement a multiplié les dispositifs favorisant la route : allègement de la "taxe à l'essieu", autorisation des poids lourds de 44 tonnes... Cette dernière décision devrait conduire à elle seule à une baisse de 2,5% du fret ferroviaire, d'après un rapport du Parlement.