La qualité de l'air

dans de nombreuses grandes villes, la fréquence des dépassements des valeurs
Dans de nombreuses grandes villes, la fréquence des dépassements des valeurs réglementaires de pollution a augmenté. © Sergiy Serdyuk - Fotolia.com

L'engagement du Grenelle en matière de qualité de l'air prévoyait notamment de respecter un plafond maximum de 810 kilotonnes (kt) d'émissions d'oxydes d'azote (NOx) en 2010. Ce gaz polluant est dû à 54% au transport routier, et plus particulièrement aux véhicules diesel. Or, la part de ces derniers dans le parc automobile a grimpé de 67,3% en 2003 à 77,3% en 2008. C'est "le différentiel de taxation entre l'essence et le diesel [qui] a entraîné une "diésélisation du parc automobile français", pointe du doigt la Cour des comptes.

Résultat : en 2010, malgré une baisse de 4% par rapport à 2009, les émissions de NOx ont dépassé les 1072 kt, selon le centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (CITEPA). Pire : on note même une augmentation de la fréquence des dépassements des valeurs réglementaires de concentration pour ce gaz comme pour les particules fines dans de nombreuses grandes villes.