L'espace, le dernier eldorado Le lancement de satellites devient une affaire privée

Le lancement de satellites commerciaux dans l'espace est un marché juteux, évalué à 190 milliards de dollars. Cette manne profitait jusqu'à présent aux agences spatiales gouvernementales ou à des entreprises qui utilisent leur matériel, comme Arianespace (la moitié des satellites commerciaux en service en 2008 ont été lancés par la société européenne). Elles seules disposaient de l'équipement et de l'expérience nécessaires à la mise en orbite de ces machines pesant plusieurs tonnes. Mais la concurrence s'intensifie.

Des fusées produites en série

Fondée en 2002 par le sérial entrepreneur Elon Musk, Space X a mis en orbite son premier satellite commercial le 3 décembre 2013, pour l'opérateur luxembourgeois SES. Cet appareil de télécommunication de 2,9 tonnes a été propulsé par la fusée Falcon 9, l'un des premiers engins spatiaux développé entièrement par une société privée.

la fusée falcon 9, de space x.
La fusée Falcon 9, de Space X. © Space X

Traditionnellement, SES faisait appel à Arianespace pour ce type d'opération. Mais l'offre de Space X est moins chère : 55 millions de dollars pour ce lancement, c'est 30 % de moins qu'une mission équivalente avec Ariane 5. SES a donc signé un nouveau contrat avec le trublion du secteur spatial, pour la mise en orbite de trois satellites commerciaux.

Comment Space X parvient-elle à pratiquer des prix si bas ? A l'image de l'industrie automobile, l'entreprise construit son matériel en série pour réaliser des économies d'échelle. Six capsules Dragon (vaisseau de transport de fret) peuvent être fabriquées simultanément dans son usine de Hawthorne en Californie. Traditionnellement, les entreprises spatiales sous-traitent une partie de la production de leurs appareils. Au contraire, Space X contrôle 70 % de la chaîne de valeur et peut ainsi baisser ses coûts.

Du matériel nouvelle génération

La start-up spatiale dispose également d'un important carnet de commandes de la Nasa. Depuis 2009, l'agence publique passe par des entreprises privées pour effectuer des missions en orbite basse. Pour certains observateurs européens, Space X amortit ainsi son matériel et peut offrir des tarifs plus compétitifs.

Space X fonctionne en partenariat avec d'autres entreprises privées du secteur qui ont des activités complémentaires, comme Boeing. Le constructeur américain fabrique des satellites électriques deux fois plus légers que les satellites traditionnels. Ils peuvent être propulsés par des lanceurs moins puissants et donc moins coûteux.

D'autres sociétés privées, comme Orbital Science ou Virgin Galactic, devraient prochainement lancer des satellites commerciaux. Elles sont toutes basées aux Etats-Unis.

Elon Musk