Le nombre d'élèves chute de 7,5%, celui des enseignants est stable

plus il y a de matières à enseigner, plus il faut embaucher de professeurs.
Plus il y a de matières à enseigner, plus il faut embaucher de professeurs. © Robert Kneschke - Fotolia.com

"Le nombre d'enseignants est déterminé selon des critères en décalage avec les besoins du système éducatif", s'alarme la Cour des comptes dans un rapport de mai 2013. Entre 1993 et 2009, le nombre d'élèves a chuté de 7,5% alors que le nombre d'enseignants n'a pas bougé sur le même période. Le résultat d'une juxtaposition de séries et d'options qui aboutit à un "éparpillement coûteux" pour la Cour des comptes.

1 147 heures d'instruction par élève sont dispensées par an en France, soit 198 heures de plus que dans la moyenne de l'OCDE. En terminale S par exemple, on est passé de trois à cinq choix pour "l'enseignements de spécialité". Conséquence : alors que la rémunération des enseignants est moins élevée en France, le coût par élève est supérieur de 15% à la moyenne.