Le monde à l'ère du chômage de masse Les jeunes premières victimes

Le chômage a toujours eu ses cibles favorites et, parmi elles, les jeunes (moins de 25 ans) sont en première ligne, quel que soit le pays.

les jeunes espagnols sont ceux qui souffrent le plus.
Les jeunes Espagnols sont ceux qui souffrent le plus. © JDN

Peu étonnant que le mouvement des indignés ait démarré en Espagne. Parmi les moins de 25 ans  présents sur le marché du travail ibère, près d'un sur deux est sans travail. Les jeunes Slovaques, Grecs et Estoniens sont à peine moins à plaindre. Et la liste ne s'arrête pas là. En tout, 14 pays de l'OCDE affichent un taux de chômage des jeunes supérieur à 20%.

Et de fait, ce dernier a fortement augmenté depuis le début de la crise dans les économies avancées : +4,7 points entre 2007 et 2010 contre +2,7 points pour le taux de chômage global.

les jeunes sont les premières victimes du chômage.
Les jeunes sont les premières victimes du chômage. © JDN

En comparaison, les femmes et les seniors souffrent moins, du moins tant que l'on s'en tient aux évolutions, les niveaux étant bien plus élevés.

le taux de chômage des femmes est en baisse mais reste à des sommets.
Le taux de chômage des femmes est en baisse mais reste à des sommets. © JDN

Depuis 2007, le taux de chômage des femmes est en légère baisse, de 0,5 point, à 56,7%. Celui des seniors est en hausse dans les mêmes proportions : +0,5 points à 54%.

Crise financière / Chômage