Louis Gallois, modeste

Louis Gallois, alors président d'Airbus, explique qu'il "gagnait dix fois moins" lorsqu'il dirigeait la SNCF et qu'il arrivait "à vivre quand même". (France Inter, 29 février 2012)
©  Sénat / Gérard Butet / DR