5e : Prague, -22,29% sur un an du coût de la vie

une vue de prague.
Une vue de Prague. © Benchmark Group

Comme une grande partie des monnaies européennes, la dépréciation de près de 28% de la couronne tchèque par rapport au dollar américain a considérablement abaissé le coût de la vie à Prague. Avec la baisse des loyers, ce sont les deux principaux facteurs qui expliquent la chute de la capitale tchèque au classement des villes les plus chères. Les prix de l'énergie et les prix alimentaires sont globalement stables sur un an.

 Au classement mondial 2009 des villes les plus chères :