François Fillon, actionnaire d'EDF et du Crédit agricole

françois fillon.
François Fillon. © Parlement Européen

Comme l'ensemble des ses ministres et secrétaires d'Etat, François Fillon a dû se plier à l'exercice de la déclaration d'intérêts. D'un point de vue professionnel, rien ne semble pouvoir être reproché au chef du gouvernement, qui n'a ou n'a eu par le passé aucune activité extrapolitique. Sauf bien sûr si l'on remonte à un stage effectué à l'AFP quand le jeune Fillon rêvait encore d'être journaliste... Du côté des instruments financiers en revanche, le Premier ministre déclare posséder au moins 5 000 euros d'action EDF et au moins 5 000 euros d'actions du Crédit Agricole. Un soutien de poids pour ces deux fleurons de l'économie française.