Déflation : quelles conséquences et comment s'en protéger Racheter des bons du trésor

cela s'apparente à une opération de monétisation du déficit budgétaire.
Cela s'apparente à une opération de monétisation du déficit budgétaire. © cdrcom - Fotolia.com

Mis en œuvre au Japon et aux Etats-Unis, le rachat des bons du trésor par une banque centrale est une des dernières techniques mises en œuvre pour lutter contre les risques de déflation. L'objectif de ces rachats est de faire baisser directement les taux d'intérêt à long terme. En effet, en temps normal, la baisse des taux longs stimule le crédit. En achetant des bons du trésor, c'est-à-dire de la dette d'Etat, une banque centrale permet aux demandeurs de crédit de s'adresser directement à elle en obtenant du cash contre des titres. Précisément ce que recherche les investisseurs en période de déflation. En gros, c'est une opération de monétisation du déficit budgétaire. Mais il s'agit d'une mesure plutôt hétérodoxe, car clairement inflationniste. Au total, en deux ans, le bilan de la Fed est passé de 700 milliards de dollars de bons du trésor à 1 646 milliards de dollars environ en août 2011. Au Japon, on est déjà à 1 000 milliards.


 

Etats-Unis / Crise financière