La crise financière de l'été pèse sur la croissance

L'OCDE est inquiète. L'organisation a rabaissé cette semaine ses perspectives de croissance française pour 2007 à 1,8 %, contre 2,2 %. Si ce réajustement se distingue par son ampleur en France, il touche également les autres pays développés. Ainsi, les prévisions de croissance passent de 2,1 à 1,9 % pour les Etats-Unis et de 2,9 à 2,6 % pour l'Allemagne. Incriminés : la crise des subprimes mais également des taux de croissance décevants au 2e trimestre. Le Royaume-Uni fait figure d'exception, avec une croissance rehaussée de 0,4 point à 3,1 %, tandis que les chiffres japonais restent inchangés, à 2,4 %.

Autour du même sujet