La croissance américaine résiste mais ne convainc pas la Fed

La banque centrale américaine a abaissé son principal taux directeur d'un quart de point, à 4,50 %. Elle n'a pas été suffisamment rassurée par les bonnes performances de l'économie au troisième trimestre. La croissance s'est établie à 3,9 % sur cette période en rythme annuel, contre les 3,1 % prévus. La consommation, notamment en biens durables, les exportations et les investissements des entreprises en infrastructures ont soutenu l'économie, tandis que l'inflation est restée maîtrisée. Cette bonne résistance de la croissance à la crise des subprimes devrait tout de même avoir un impact sur la Fed qui a laissé entendre qu'elle ferait une pause dans la série des baisses préventives des taux.

Fed