La déclaration d'intérêts de Thomas Thévenoud de nouveau en ligne

déclaration d'intérêts de Thomas Thévenoud 1409 Le document avait été retiré lors de la nomination du socialiste au gouvernement.

La déclaration d'intérêts de l'ex secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Thomas Thévenoud, contraint de démissionner de son poste le jeudi 4 septembre en raison de ses "retards de déclaration et de paiement" au fisc, est à nouveau consultable sur le site de la Haute-autorité pour la transparence de la vie publique.

Le document avait été retiré lors de la nomination du socialiste au gouvernement, neuf jours seulement avant son renvoi.

Au moment de son élection à l'Assemblée nationale, Thomas Thévenoud gagnait 5 079 euros par mois

On redécouvre notamment que Thomas Thévenoud, qui peut retrouver son fauteuil de député de Saône-et-Loire ce mardi 9 septembre, percevait, à la date de son élection en juin 2012, 1 950 euros net par mois en tant que chargé de formation à la direction générale d'ERDF.

Une somme à laquelle il convient d'ajouter les 1 990 euros que lui rapportait chaque mois la fonction de vice-président du conseil général de Saône-et-Loire, qu'il occupait depuis 2008, et les 1 139 euros mensuels qu'il gagnait au titre de son mandat de vice-président de la communauté de communes Le Creusot-Montceau (également exercé depuis 2008).

Au total, au moment de son élection à l'Assemblée nationale en juin 2012, Thomas Thévenoud gagnait donc 5 079 euros par mois, selon sa déclaration d'intérêts. Entre 2004 et 2008, son activité de directeur de cabinet de la communauté urbaine Le Creusot-Montceau lui rapportait 3 600 euros net par mois.

La déclaration d'intérêts est à retrouver à cette adresse.

Finances publiques