Demain, le choc de la déflation ? Les bons du Trésor au plus bas

La baisse des taux des bons du Trésor n'est pas qu'un excellent indicateur de l'inquiétude du monde de la finance. Il renseigne également sur les attentes des investisseurs en matière d'évolution des prix. A quoi bon acheter une obligation au rendement de 1% si l'inflation s'élève à 2% sur la même période ? En clair, plus ils acceptent des taux bas, moins ils craignent une envolée des prix.

les bons du trésor renseignent sur les attentes des investisseurs.
Les bons du Trésor renseignent sur les attentes des investisseurs. © JDN

Les taux actuels des bons du Trésor américain à court et moyen termes livrent une vérité sans appel. Depuis début août : le T-Bill (échéance à trois mois) n'a dépassé qu'une seule fois les 0,06% contre 0,2% en moyenne en janvier. Même topo pour les bons à deux ans, installés sous la barre des 0,3% tout le mois, soit moitié moins qu'en début d'année. Les bons à 10 ans affichent quant à eux une chute spectaculaire ces dernières semaines, passant d'une moyenne de 3% en juin et juillet à 2,3% sur les trois premières semaines d'août.

Des baisses de rendement qui s'expliquent sans mal à la lecture des stratégies de certains grands fonds d'investissement américains : Appaloosa Management LP, qui gère 15 milliards de dollars, a fait grimper de 63% la part des obligations dans son portefeuille depuis le début d'année, nous apprend le Wall Street Journal. Chez Pimco Total Return Fund, ce poids est passé de 33% en mars à 51% aujourd'hui. Pour son patron, "les deux tiers de la planète se dirigent vers les 0%" d'inflation.

Crise financière / Fonds d'investissement