La croissance des besoins entraîne une razzia sur les terres arables

certains pays, comme le qatar, le bahreïn ou les emirats arabes unis disposent
Certains pays, comme le Qatar, le Bahreïn ou les Emirats arabes unis disposent de moins de 50 mètres carrés de terres arables par habitant. © JDN

Selon les différents scénarios, les besoins alimentaires mondiaux vont augmenter de 60 à 70% d'ici 2050, tirés à la fois par la croissance de la population et la modification du type d'alimentation. Alors que la progression du rendement agricole tend à stagner ces dernières années, il faudra mobiliser 12 millions d'hectares de nouvelles terres chaque année d'ici 2050, selon un scénario de l'Inra.

Les pays riches du Golfe ou la Chine ont déjà commencé à mettre la main sur des terres cultivables, principalement en Afrique, pour nourrir leur population. Durant les 13 dernières années, 36 millions d'hectares (l'équivalent de la superficie de l'Allemagne) ont été rachetés par des Etats ou des entreprises privées selon l'ONG Oxfam.