Les fragiles arguments de Saumur pour ne pas rembourser un prêt

saumur s'est fait recadré par la chambre régionale des comptes des pays de la
Saumur s'est fait recadré par la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire. © Bernard Fosse

Depuis le début des années 2000, de nombreuses collectivités ont souscrit des emprunts dits "structurés", avec des taux d'intérêt variables. Avec à la clef de mauvaises surprises, parfois mal acceptées. La commune de Saumur (Maine-et-Loire) a par exemple décidé de ne pas rembourser la somme qui lui était réclamée, mais une autre, calculée par ses soins (tout en consignant la différence à la Caisse des Dépôts). La chambre régionale des comptes a estimé, elle, que "l'interprétation faite par la commune de la formule de calcul du taux d'intérêt de l'emprunt était manifestement erronée", qu'elle avait bénéficié d'une information suffisante de la part de la banque, et enfin qu'elle s'était assuré "les conseils d'un cabinet spécialisé". Bref, que la contestation de la ville n'était pas "sérieuse".