Les déplacements présidentiels

la cour des comptes regrette l'absence d'un véritable pilotage budgétaire sur ce
La Cour des comptes regrette l'absence d'un véritable pilotage budgétaire sur ce poste. © Carlos Santa Maria - Fotolia.com

C'est l'un des postes de dépenses qui a explosé entre 2008 et 2009. En atteignant près de 20 millions d'euros, les coûts des déplacements présidentiels ont augmenté de près de 40% sur un an.

La Cour des comptes tempère cependant ce constat en rappelant qu'en 2008, bon nombre de ces déplacements étaient pris en charge par le ministère des Affaires étrangères et européennes dans le cadre de la présidence française de l'UE. Les sommets, coûteux car s'étalant sur plusieurs jours, se sont aussi révélés plus nombreux en 2009 parmi la centaine de déplacements réalisés par Nicolas Sarkozy au cours de l'année.