Les clés condamnées

les clés seront remplacées par des systèmes biométriques beaucoup plus fiables.
Les clés seront remplacées par des systèmes biométriques beaucoup plus fiables. © guy / Fotolia.com

Quand on pense que les plus anciennes serrures datent de 4 000 ans, on a du mal à imaginer leur disparition. Pourtant, de plus en plus de secteurs tendent de s'affranchir des clés, jugées peu sûres.

Grâce notamment à la biométrie. Qu'elle utilise la rétine ou l'iris, les empreintes digitales ou les veines de la main, la reconnaissance est quasi inviolable et infalsifiable. Elle est déjà utilisée pour l'accès à des sites sensibles et devrait se généraliser à l'ensemble des citoyens d'ici 2050.

En 2015, le chiffre d'affaires de la biométrie devrait déjà avoir doublé par rapport à 2010, selon l'International Biometric Group. Seule interrogation : les problèmes de vie privée résultant du fichage de données