Les traducteurs sans travail

les progrès de la traduction instantanée rendront inutiles les interprètes.
Les progrès de la traduction instantanée rendront inutiles les interprètes. © amenasme / Fotolia.com

Le millier de traducteurs et interprètes qui travaillent au Parlement européen pointera sans doute au chômage d'ici 2050. Les systèmes de traduction automatique combinés à la reconnaissance vocale offriront des progrès tels qu'il sera possible de discuter avec un interlocuteur chinois ou inuit en instantané.

Google, qui planche sur le sujet, est déjà sur le point d'aboutir. Mais il faudra attendre des dizaines d'années, le temps de perfectionner les logiciels, pour que la profession disparaisse complètement. Autre profession menacée : les professeurs de langues (65 000 enseignants dans le public en 2007)