L'actualité économique de l'été 2008 Chantiers navals : Saint Nazaire passe sous pavillon coréen

Ils étaient scandinaves, les chantiers navals de Saint-Nazaire deviennent asiatiques. Le sud-coréen STX Shipbuilding a mis la main sur le norvégien Aker Yards, propriétaire des ex-Chantiers de l'Atlantique. STX a pour objectif déclaré de former le leader mondial du secteur.

"En France, les chantiers navals resteront spécialisés dans la construction de bateaux de croisières et de bateaux militaires", a indiqué STX. Début septembre, Aker sera rebaptisé STX Europe.

Le succès de l'offre du sud-coréen sur Aker Yards était pourtant loin d'être assuré. Le prix offert a dans un premier temps été jugé peu généreux par les analystes. Mais la présentation par Aker Yards, le 8 août, de sa troisième perte trimestrielle d'affilée a convaincu son conseil d'administration d'accepter l'offre du bout des lèvres.

La prise de contrôle d'Aker Yards devrait aussi faciliter la tâche de STX concernant la mise en œuvre de l'accord conclu en juin avec l'Etat français qui prévoit le rachat par Paris de 9% dans Aker Yards France. Ajoutée aux 25% encore détenus par Alstom et sur lesquels l'Etat aura un droit de préemption, cette part donnera à la France une minorité de blocage, utile pour préserver les chantiers hexagonaux qui, outre des paquebots, construisent des navires militaires.

La CGT des chantiers navals estime que "les risques demeurent concernant le pillage de nos savoir-faire et par conséquent les pertes d'emplois." En revanche, la CFDT a souligné que "le point fort" de ce scénario "réside dans le fait que les chantiers Aker Yards disposent d'un actionnaire majoritaire, industriel de surcroît".

Conseil d'administration