Le business de la croisière La clientèle de luxe choyée par les compagnies

les salons vip du msc poesia, le dernier bateau de msc croisières
Les salons VIP du MSC Poesia, le dernier bateau de MSC Croisières © MSC Croisières

La croisière n'a eu aucun mal à convaincre une clientèle haut de gamme. Dès 1991, le Club Med 2 proposait des croisières de luxe à 2.900 euros en moyenne en période estivale. Le mythique cinq mats effectue aujourd'hui une cinquantaine de croisières par an, en Méditerranée l'été, et dans les caraïbes l'hiver. "Toutes nos cabines ont vue sur la mer, et offrent une surface de 18 m² contre un standard de 14 m²" assure Cécile Chevalier, responsable marketing des croisières au Club Méditerranée.

Contrairement aux gigantesques bateaux à plus de 2000 cabines, les passagers aisés ne cohabitent pas avec une clientèle plus populaire. Et pour encore plus d'intimité, le faible tirant d'eau du bateau permet de pénétrer dans des criques inaccessibles aux grands paquebots.

Mais les gros paquebots ont d'autres arguments à faire valoir. Le MSC Fantasia, le dernier navire de MSC Croisières, offrira une zone VIP exclusive, avec 99 suites spacieuses, (jusqu'à 65 m²), un bar, un solarium, deux spas et une piscine avec dôme transparent.

Un majordome sera à disposition des clients pour répondre à leur moindre demande : servir des cigares, ou du champagne, réserver une table dans le restaurant de leur choix, organiser des excursions personnalisées et même des réceptions privées dans leurs cabines.

Autour du même sujet