Le business de la croisière Les bonnes affaires des dépenses à bord

aux etats-unis, les paquebots de croisière sont transformés en casinos
Aux Etats-Unis, les paquebots de croisière sont transformés en casinos flottants. © 2008 Royal Caribbean Cruises Ltd

Même si les croisières sont vendues "tout compris", les vacanciers ont toutefois souvent recours à leur portefeuille pour régler des suppléments. "En moyenne, 30% à 40% des bénéfices des compagnies sont constituées par ces à-côtés" assure Michel Bagot.

Avec en premier lieu le poste boissons : il n'est pas rare de laisser 200 euros au bar à la fin du séjour. Les excursions sont le deuxième poste de dépenses : il faut compter environ 40 euros pour une après-midi. Evidemment, plus il y a d'escales et plus le budget s'alourdit.

Enfin, les navires équipés de casinos sont de véritables jackpots. Aux Etats-Unis, les recettes des jeux représentent parfois 80% des dépenses des croisiéristes. "Les Américains ont une forte demande sur les casinos car il existe peu d'endroits sur le territoire où ils sont autorisés" explique Patrice Régnier.

En Europe, le prix du billet constitue encore l'essentiel des bénéfices des compagnies. Mais les passagers sont de plus en plus dépensiers. Il ne faut pas oublier que les produits à bord sont détaxés. De quoi inciter au shopping... Une bonne affaire en tous cas pour les compagnies, qui louent à prix d'or leurs emplacements aux boutiques.

Autour du même sujet