Le business de la croisière Privatiser les bateaux pour des revenus complémentaires

le club med 2 peut être entièrement réservé pour des séminaires d'entreprises ou
Le Club Med 2 peut être entièrement réservé pour des séminaires d'entreprises ou des soirées privées. © Club Méditerranée

Nouvelle source de revenus pour les compagnies : la privatisation des bateaux. Le Club Med 2 est régulièrement réservé par des riches hommes d'affaires ou des entreprises pour des soirées, ou des séminaires. Le bateau est ainsi privatisé une vingtaine de jours par an, pour des mini-croisières entre 3 et 5 jours.

Avec moins de moyens, on peut réserver une partie d'un gros bateau, par exemple une suite ou une salle de spectacle. "Nous avons 8% de clientèle professionnelle", témoigne Patrice Régnier, de Costa Croisières. "Certains bateaux disposent de salles jusqu'à 1.500 places. Nous sommes donc concurrentes des Palais des congrès". Il faut compter en moyenne 200 euros par jour et par personne pour ce type d'événements.

Sur les navires de MSC, l'auditorium est même mis gratuitement à disposition des groupes en-dehors des heures de spectacles.

Par ailleurs, certaines entreprises offrent des croisières à leurs meilleurs clients ou leurs meilleurs vendeurs. Une aubaine pour les armateurs, qui recrutent par là une nouvelle clientèle. "C'est un bon moyen pour faire découvrir la croisière" explique Patrice Régnier. Convaincus, ils reviendront pour un voyage... payant.

Revenus