Bernard Comolet, gagnant de la crise aux Caisses d'Epargne

de gauche à droite : nicolas mérindol, chalres milhaud, alain lemaire et bernard
De gauche à droite : Nicolas Mérindol, Chalres Milhaud, Alain Lemaire et Bernard Comolet. © CNCE - Groupe Caisse d'Epargne

600 millions d'euros de pertes auront coûté son poste à Charles Milhaud. En pleine tempête financière, les Caisses d'Epargne annoncent une perte de trading massive. Les pouvoirs publics demandent alors aux responsables de la banque mutualiste d'en tirer les conséquences.

C'est Bernard Comolet, le patron des Caisses d'Epargne de Paris, qui est chargé de remplacer Charles Milhaud au poste de président du directoire en novembre. Discret et prudent, le nouveau patron de l'Ecureuil est bien différent de son prédécesseur auquel il s'était déjà souvent opposé. Il arrive au sommet de la banque accompagné d'Alain Lemaire, le président des Caisses d'Epargne Provence-Alpes-Corse-La Réunion, qui devient directeur général de la caisse nationale.