Les privilèges des sénateurs Quatre indemnités pour une rémunération

le jardin du luxembourg et le sénat en arrière-plan.
Le jardin du Luxembourg et le Sénat en arrière-plan. © Jean-Pierre Marro

Dans cet extrait, les auteurs de "Le Sénat. Enquête sur les super-privilégiés de la République", détaillent le traitement des sénateurs.

« Les sénateurs perçoivent :

- une indemnité parlementaire de base (5 423,33 euros brut mensuels), calculée par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois classés hors échelle  

- une indemnité de résidence (environ 3 % de la précédente) 

- une indemnité parlementaire de fonction (1 397,54 euros brut mensuels environ 25 % de l'indemnité de base) 

- une indemnité représentative de frais de mandat (6 567,04 euros brut mensuels pour dépenses classées "frais divers"), versée par les groupes politiques ; familièrement appelée "frais de secrétariat". Les sénateurs peuvent parfaitement garder cette indemnité au fond de leur poche, n'ayant aucune justification à fournir sur son utilisation. Au total, après avoir déduit les cotisations sociales obligatoires, notamment pour la retraite, chaque sénateur perçoit chaque mois 11 540 euros net d'indemnité, dont la moitié seulement environ est soumise à l'impôt. »

Privilèges / Cotisations sociales