Alain Madelin, rapidement libéré de ses fonctions

alain madelin.
Alain Madelin. © Bertrand Daullé

Autre victime du siège hautement éjectable de ministre de l'Economie, Alain Madelin. Nommé à ce poste par Alain Juppé (Alain Madelin avait soutenu Jacques Chirac lors de la campagne présidentielle, au contraire de l'UDF), ce chantre du libéralisme a passé 101 jours à Bercy. Son tort : avoir voulu aligner les retraites du public avec celles du privé et avoir ouvertement critiqué devant les médias certains acquis sociaux de la fonction publique.