Présidence de l'UE : les dossiers économiques de Sarkozy Faire adopter le paquet climat/énergie

"C'est sans doute le dossier le plus délicat de la présidence." Nicolas Sarkozy le reconnaît, l'adoption du paquet climat/énergie par les 27 ne sera pas choses aisée. Pourtant, la présidence française fait face à un impératif de résultat. Les négociations internationales de l'après-Kyoto se dérouleront en 2009 et l'UE voudrait y arriver en position de force pour négocier des concessions de la part des autres puissances.

Si l'ensemble des pays européens se disent a priori d'accord avec les objectifs (réduction des émissions de gaz à effets de serre, baisse de la consommation d'énergie et amélioration de l'efficacité énergétique), des divergences apparaissent dès qu'il s'agit d'évoquer les modalités retenues.

Elles existent en particulier entre les nations les plus industrialisées (France et Allemagne en tête) et les nouveaux entrants, comme la Pologne ou les pays baltes. Ces derniers craignent de sacrifier leur croissance au profit d'objectifs écologiques.

Politique économique