"DSK au FMI" : les meilleurs extraits Sous sa direction, le FMI a changé sa façon d'aider les pays

dsk avec le chanteur bob geldof et le ministre des finances du kenya.
DSK avec le chanteur Bob Geldof et le ministre des Finances du Kenya. © IMF / Stephen Jaffe

Depuis que DSK dirige le FMI, tous les observateurs s'accordent à dire qu'il a profondémment modifié l'approche du fonds vis à vis des pays en difficulté.

 

« Avant, les leaders africains devaient dire merci, tout ça c'est formidable, parce que le FMI représente parfois leur unique source de financement. Quel que soit le coût social de l'intervention, c'était : le FMI sait mieux que vous ! DSK a cassé cette tradition en reconnaissant que le Fonds a besoin de consulter les intéressés et de discuter avec eux des solutions possibles. He breaks new grounds ", confiera Trevor Manuel, le ministre des Finances sud-africain.

"Il est là pour écouter et cela est très nouveau. "

Bob Geldof, la star irlandaise du rock, engagé depuis les années quatre-vingt dans la lutte contre la famine en Éthiopie, insiste pour que les pays du G8 tiennent leur promesse du Millenium de Gleneagles de doubler l'aide aux pays pauvres d'ici à 2010. Le chanteur estimait Michel Camdessus justement pour son rôle dans le processus d'annulation de leur dette. Strauss-Kahn et lui devaient rapidement devenir des buddies.

" Dominique est très ouvert. Il veut responsabiliser le FMI alors que l'institution est perçue comme la main invisible de l'Occident. Le FMI a ruiné l'économie en Afrique. Lui, il est là pour écouter et cela est très nouveau ", dira Geldof. »

Crise financière / FMI