Les entreprises françaises ont accentué leur recours à l'endettement en 2006

Les entreprises non financières françaises ont vu leur taux d'autofinancement reculer en 2006, passant de 71,7 % à 59,9 %. Elles ont donc dû financer la reprise de leurs investissements productifs par l'endettement. Elles ont contracté 63,9 milliards d'euros de dettes, contre 39,1 en 2005. L'emprunt bancaire progresse fortement (+ 32 %), de même que l'émission de titres de créances négociables (TCN) qui a pratiquement doublé. En revanche, elles continuent à davantage rembourser leurs obligations existantes qu' à en émettre de nouvelles. A côté des investissements productifs, les entreprises utilisent de plus en plus ces fonds pour financer des opérations de fusions-acquisitions et de LBO.

LBO / Autofinancement