Sept Français qui ont monté leur boîte à Singapour David Chambat loue des villas dans le sud-est asiatique

david chambat, villa-finder
David Chambat, Villa-Finder © DR

Arrivé à Singapour en 2006, David Chambat est aujourd'hui résident permanent avec sa femme est ses trois enfants. Mais à 40 ans, il a déjà connu plusieurs pays lorsqu'il travaillait pour Air France-KLM. A Singapour, il démarre chez TVTrip, une société qui fait la promotion d'hôtels grâce à des vidéos. "C'est là où j'ai pu me rendre compte que beaucoup de touristes en Asie préfèrent louer une villa plutôt que de résider dans un hôtel", explique-t-il. Il lance donc en septembre 2012 Villa-Finder.com, qui propose environ 400 villas à la location. Après Bali et le Sri Lanka, il vient de se lancer en Thaïlande.

"Lorsque qu'on doit verser 8 000 euros pour la location, c'est plus sécurisant d'avoir un site répertorié à Singapour"

Mais rester basé à Singapour est pour lui indispensable. "Lorsque des clients doivent verser 8 000 euros pour la location, c'est plus sécurisant d'avoir un site répertorié à Singapour", justifie-t-il. Sans compter l'environnement particulièrement favorable aux entreprises : "la qualité des infrastructures, le personnel qualifié et multiculturel, la stabilité fiscale et le faible taux d'imposition (18% sur les bénéfices contre 33% en France)", détaille-t-il. Les contrats de travail, très souples, permettent à l'employeur comme au salarié de se séparer très facilement. D'où un fort turnover, d'autant plus que le taux de chômage ne dépasse pas 2%. "On essaye de retenir les gens avec des primes d'intéressement", explique David Chambat.

"Contrairement à Hong-Kong ou à d'autres villes asiatiques, Singapour est restée une ville très verte et agréable", poursuit-il. La pollution est notamment limitée par les quotas de véhicules et le prix exorbitant des taxes. "Il faut payer 70 000 euros de frais pour une voiture de 30 000 euros" explique l'entrepreneur. Sans compter le péage urbain pour accéder au centre-ville, 5 ou 6 euros par jour environ. Le métro, lui, est "super bien entretenu et climatisé". Le choix est vite fait.

Eco réelle s'investir