Le dernier grand dentelier de Calais criblé de dettes

le tribunal de commerce de calais croit en son redressement.
Le tribunal de commerce de Calais croit en son redressement. © Photomontage JDN / Ruslan Kudrin / zimmytws - Fotolia.com

Desseilles est l'un des derniers dentelliers encore en activité à Calais. Confronté à une forte baisse de ses commandes en 2009 (-25%) et à la défaillance de plusieurs de ses clients, il a rencontré de sérieux problèmes de trésorerie. A tel point que l'entreprise de 107 salariés s'est placée de sa propre initiative sous la protection du tribunal de commerce de Calais, le 4 mars 2010. L'entreprise est alors surendettée ou presque (125% de son chiffre d'affaires). Desseilles doit 3,8 millions d'euros à ses créanciers, 2,1 millions à l'administration et 2,6 millions à ses fournisseurs. L'entreprise ne s'en sort plus.

Mais le choix de Desseilles pourrait bien porter ses fruits. En décembre 2010, le tribunal de commerce lui a accordé un prolongement de son redressement jusqu'en... septembre 2011. Une bonne nouvelle pour le dentellier qui jure avoir un carnet de commandes plein et ne plus envisager de plan social.