Gantois plombé par ses dettes

en 2010, gantois table sur un chiffre d'affaires annuel en retrait de 12% par
En 2010, Gantois table sur un chiffre d'affaires annuel en retrait de 12% par rapport à 2009. © Photomontage JDN / photlook / zimmytws - Fotolia.com

Gantois, un groupe spécialisé depuis plus d'un siècle dans les tissus et toiles métalliques, est en redressement depuis le 6 octobre 2010. Un énième épisode pour cette PME très chahutée depuis 2004. Cette année-là, elle dépose le bilan. Reprise par le fonds Sisu Capital, elle met en œuvre un plan de continuation et un plan stratégique de retournement. Objectif : apurer la dette de 8 millions d'euros en se recentrant sur les marchés de l'environnement, de l'énergie et des transports. Tout a l'air de s'arranger. En 2009, l'entreprise relocalise même dans les Vosges des activités de son usine roumaine.

Mais à la fin de l'exercice 2009, le chiffre d'affaire chute de 31% et la dette devient un boulet. Pire, en juillet 2010, Sisu Capital se retire soudainement et l'entreprise replonge. Le redressement judicaire lui permet certes de geler ses dettes pendant quelques mois, mais elle est désormais à la recherche d'un investisseur industriel.