Gyma devra être recapitalisée

son salut repose sur un fonds d'investissements.
Son salut repose sur un fonds d'investissements. © Photomontage JDN / David Monjou / zimmytws - Fotolia.com

Peu connue du grand public, la société Gyma est pourtant un des poids lourds des sauces et condiments en France. Avec ses mayonnaises et ketchups, elle détient 40% du marché de la restauration hors foyer. Mais voilà, l'entreprise créée par Gilbert Ducros au lendemain de la cession de l'entreprise familiale éponyme est aujourd'hui en procédure de sauvegarde.

Les trois sociétés du groupe (Gyma Industrie qui produit, Gyma France qui les commercialise et Trans Euro Team qui les transporte) font face à un endettement colossal de 41 millions d'euros fin 2009, alors qu'elles réalisaient cette année là seulement 59 millions d'euros de chiffre d'affaires. Parallèlement, les pertes s'accumulent après le virage stratégique de l'entreprise. Depuis deux ans, elle se désengage volontairement des MDD et des premiers prix qui ne rapportaient pas assez. La recapitalisation semble indispensable. Idia Capital Investissement, une filiale du Crédit agricole pourrait enlever le morceau en prenant une participation majoritaire.