Untitled Document
Sommaire

En savoir plus

Dossier crise financière

© Getty Images


En 2007, le taux d'endettement moyen des ménages américains était de 140%, contre, pour l'exemple, 68,4% chez les Français en 2006. Les familles américaines ont pour coutume de consommer via leurs cartes de crédits, génératrices de crédits à la consommation. Or les banques américaines constatent avec inquiétude une accumulation des mauvais signes dans ce domaine : le taux de défaut de paiement est passé de 6,4 % en 2006 à 7,6 % en 2007 et le volume des impayés a bondi de 18 % sur la même période.

Du coup, les banques ont décidé de relever de 2 à 4% le minimum à rembourser chaque mois. Elles ont également augmenté leur taux d'intérêt. Avec les cartes de crédits, une nouvelle crise boursière est donc possible, puisque les emprunts sont eux aussi titrisés, tout comme l'étaient les subprimes, afin d'être échangés sur les marchés. Le groupe de distribution Target, a, d'ailleurs récemment décidé de se débarrasser de la moitié de son encours de cartes de crédit pour environ 4 milliards de dollars. Sur le total de son encours, 2,7% présentaient un retard de paiement de plus de 90 jours.