Untitled Document
Sommaire

En savoir plus

Dossier crise financière

© JDN /


Une bulle peut-elle en cacher une autre ? Après la bulle de l'immobilier, l'économie américaine pourrait bien subir l'éclatement d'une formidable bulle des crédits aux entreprises. Celles-ci ont en effet massivement eu recours aux emprunts depuis 5 ans. De 3.000 milliards empruntés en 2002, les sociétés US seraient passées à 50.000 milliards en 2006, selon l'agence FitchRatings.

L'ex-trader Michael Panzner a comparé l'évolution des prix immobiliers et des valeurs Internet à l'époque de la bulle Internet avec les montants des crédits aux entreprises. Le constat est édifiant. La bulle des prêts aux entreprise semble 10 fois plus importante que la bulle Internet des années 2000.

Le risque de l'éclatement d'une bulle est d'autant plus élevé que le resserrement des conditions de crédits s'intensifie et que les entreprises sont de plus en plus en difficultés pour rembourser. Selon une étude Natixis, "environ 20% des banques déclarent avoir resserré leur conditions d'accès au crédit pour les prêts commerciaux et industriels (C&I loans) aux grandes et moyennes entreprises". Et la même proportion déclare avoir augmenté le coût du crédit commercial et industriel aux entreprises.