Huit femmes d'affaires mythiques Helena Rubinstein, la pionnière des produits cosmétiques

helena rubinstein : 1870-1965
Helena Rubinstein : 1870-1965 © ullstein bild-Roger Viollet

C'est grâce à douze petits pots de crème que lui avait données sa mère que Helena Rubinstein devint l'une des premières femmes d'affaires de la cosmétique en créant la marque qui porte son nom.

Née en 1870 à Cracovie, en Pologne, elle rechigne à se marier et à devenir une "bonne maîtresse de maison". Ses parents décident alors de l'envoyer en Australie chez un oncle. Là, elle fait découvrir ses crèmes aux fermières qui lui envient sa peau "douce et blanche". Elle commence alors à importer des pots puis à les fabriquer sur place dans une pharmacie.

Son idée de faire imprimer des coupons de vente dans les journaux remporte un succès incroyable : elle reçoit bientôt plus de 15 000 commandes. En 1899, elle ouvre le premier salon de beauté d'Australie à Melbourne.

Consultant des médecins, des chimistes et des dermatologues, elle améliore sans cesse ses produits et intensifie la publicité. Sa réussite est d'autant plus admirable qu'à l'époque, il est assez mal vu de se maquiller.

En 1907, elle se marie avec un journaliste américain, Edward William Turner, et ils emménagent tous les deux à Londres. Elle ne tarda pas à exercer une véritable fascination sur le petit monde parisien.

Après l'Europe, elle conquiert le Canada puis les Etats-Unis en 1916. Malgré des problèmes de santé, Helena Rubinstein tiendra jusqu'au bout les rênes de son empire. Elle s'éteint en 1965 à New York.

Autour du même sujet