La campagne française métamorphosée

moins d'agriculteurs et plus de citadins, la campagne ne sera plus la même.
Moins d'agriculteurs et plus de citadins, la campagne ne sera plus la même. © Ignatius Wooster / Fotolia.com

En France, l'attractivité des campagnes n'est plus à démontrer. Cadre de vie, proximité avec la nature... les arguments des nouveaux ruraux ne manquent pas pour justifier leurs choix. Et cela devrait encore s'accentuer d'ici 2050. La Datar note que de plus en plus de Français choisiront d'habiter à la campagne, indépendamment de leur lieu de travail. Ce qui inévitablement va modifier la population des campagnes. Elle sera de plus en plus habitée par des gens non tournés vers l'agriculture, note la Datar.

L'Inra dresse de son côté quatre portraits possibles de la campagne à l'horizon 2030 : le premier décrit l'étalement des grandes villes et l'urbanisation périphérique rapide au détriment des campagnes. Le second parie sur le développement des mobilités pour la préserver tandis qu'un autre prédit que ce seront les petites villes de province qui se développeront le plus dans les prochaines années et grignoteront la campagne. Dans tous les cas de figure, la campagne française sera donc métamorphosée.